Rechercher
  • Lise

Soutien à ceux et celles qui n'ont pas eu le choix de l'exil

Dernière mise à jour : 17 mars

Depuis quelques jours-semaines je vois fleurir des appels à soutien au peuple ukrainien et je ne peux que leur apporter mes pensées. Aujourd'hui je ne souhaite pas remettre en question cette solidarité mais plutôt profiter de cet élan de mise sous projecteurs du déracinement pour lancer une opération de soutien qui me tient à coeur depuis un moment.


Car depuis des années nous connaissons le sort des milliers de refugié.e.s, victimes de guerres, de persécutions ou du dérèglement climatique, qui arrivent chez nous. Des familles, des hommes, mais aussi beaucoup de jeunes, seul.e.s. Ici à Lyon, à ce jour probablement 150 mineur.e.s isolé.e.s sont dans les rues. Et si peu dorment dehors actuellement, c'est parce que des collectifs de citoyen.ne.s prennent chaque jour de leur temps et énergie pour les accompagner, leur ouvrir leur porte, créer des squats, cuisiner, écouter aussi.

Mon engagement militant dans cet accompagnement est personnel, mais j'avais depuis longtemps envie de créer un lien. Moi qui crée des accessoires autour du voyage, je me suis souvent questionnée sur le sens de créer des accessoires pour ceux et celles qui ont le choix de pouvoir voyager pour le plaisir, quand d'autres subissent l'exil. Je crois que c'est une dissociation qui restera toujours présente dans mon esprit et qui me permet sûrement de garder les pieds sur terre. Un équilibre que je construis petit à petit et qui m'aide à marcher droit. J'ai compris que nous aurons toujours besoin des deux : d'art et de luttes ; moi en tous cas c'est là que je trouve mon énergie pour avancer.


Et depuis des mois j'avais envie de créer concrètement cette passerelle, en reversant une partie de mes ventes aux assos et collectifs qui accompagnent à Lyon les mineurs isolés, jeunes que je côtoie et qui m'impressionnent par leurs capacités à être en même temps des ados et des surhommes (oui car ce sont principalement des garçons). Je remettais souvent au lendemain mais je vais profiter de cet élan solidaire pour aller au bout de mon idée.


A partir de maintenant, je reverserai donc 1 euro de chaque création de la collection Tissu d'ailleurs au collectif "Soutien Mineurs Isolés" qui se bat à Lyon depuis l'évacuation du squat Maurice Sève de la Croix-Rousse il y a quasiment deux ans. Cet argent viendra compléter la cagnotte pour fournir repas, eau, électricité, matériel, etc aux actuels squats de jeunes à Lyon. Pour en savoir plus ou pour les soutenir directement c'est ici


Gardons une solidarité humaine et durable.


Merci pour eux et elles


59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout